Ingénierie des pratiques pédagogiques

pratik_pedago

Les formatrices, formateurs, enseignant(e)s et autres accompagnateurs des publics en difficulté avec les compétences de base constituent un maillon essentiel dans la chaine permettant de développer ces compétences.

Aussi, il est primordial de développer des espaces de réflexion et de création autour des pratiques pédagogiques, en particulier celles qui facilitent les apprentissages des plus en difficulté.

 

 

 

 


analyser

Être en capacité de regarder sa pratique à travers des grilles d’analyse constitue le socle sur lequel les formatrices et formateurs peuvent s’appuyer pour adapter leurs pratiques à leur public et aux évolutions de l’environnement de la formation.

Nous accompagnons les équipes ou les praticiens à titre individuel pour qu’ils identifient ce qui, dans leur pratique, encourage le développement des savoirs de base.

Il s’agit ainsi de trouver avec eux ce qui peut renforcer ce développement, notamment en observant les facteurs de dynamisation des apprentissages.

L’analyse des pratiques se déploie :

  • En groupe de praticiens, pour s’appuyer sur l’échange de pratique et la collaboration
  • En individuel, à travers une analyse réflexive qui facilite les allers et retours entre la pratique quotidienne et l’observation proactive.

evoluer

L’environnement de la formation et le public évoluent. Il est donc primordial pour les acteurs de la formation de rester dans une dynamique de changement permanent.

Notre accompagnement aux évolutions se traduit par :

  • Une ingénierie créatrice de cadres partagés, et partageables, décrivant les pratiques éducatives, formatives ou d’accompagnement.
  • Un appui au développement de postures qui favorisent les apprentissages
  • De la formation de formateurs visant notamment l’intégration de nouveaux cadres référentiels dans les pratiques.

Ces actions se déclinent à l’échelle du territoire ou en intra et sont toujours construites sur mesure pour répondre au besoin.


developper Accompagner les évolutions de pratique, c’est aussi pouvoir proposer des outils et des méthodologies de travail aux acteurs de la formation.

Ce développement passe tout d’abord par l’acquisition de cadres partagés pour conduire la formation, de l’analyse du besoin jusqu’à l’évaluation. Il s’agit ainsi de réaliser un rapprochement entre l’ingénierie pédagogique, celle qui permet de créer des contenus de formation et d’animer des sessions, et l’ingénierie de formation, qui elle pose des jalons en amont de la formation et poursuit son analyse après la réalisation des sessions. Cela se traduit par exemple par une acculturation pour des formatrices et formateurs avec des notions d’ingénierie de formation et leur application pratique. Il s’agit aussi de les familiariser avec l’analyse des besoins, notamment ceux qui sont liés aux situations professionnelles.

Mettre en œuvre de nouvelles pratiques implique également le développement des collaborations entre intervenants, afin de mener des projets collectifs, transversaux, qui viennent redonner du sens aux apprentissages « académiques ». Les acteurs de la formation sont amenés à travailler en mode projet et donc accompagnés sur ce que cela veut dire concrètement et comment un projet peut s’inscrire dans la pratique quotidienne d’une équipe pluridisciplinaire.

Enfin, les acteurs de la formation doivent être au fait des dernières créations et parutions en matière de technologies de l’information et de la communication. Les évolutions récentes en termes de formation (MOOC, SPOOC et e-learning) ainsi que la multitudes de ressources accessibles via internet (wikis, blogues, forum, chaines vidéo et autres médias de diffusion) viennent modifier le paradigme de la formation professionnelle en face à face. C’est un ensemble complexe qu’il convient d’apprivoiser, pour en tirer tous les bénéfices possibles en termes de pratiques pédagogiques tant pour l’intervenant que pour l’apprenant.